De sympathiques Hollandais à Vaujany
Article paru dans le bulletin n0 7

 

Ron DICKHOFF, Gerrit PRAKKEN                                           Face à face Hollandais:
Jan Willem KOELMANS, Ed LEUW                                    Jan Koelmans /  Daan Haver

Avec onze joueurs, les Pays-Bas sont le deuxième pays le mieux représenté à Vaujany (à égalité avec la Hongrie). Ils sont originaires des clubs de « Discends Discimus» de Den Haag (La Haye), d'Amsterdam, du S.V. Mierlo Galdrop, ou encore du Sc Santpoort.

La Hollande organise bien des tournois dont notamment le plus prestigieux « Corus » (futur «Tatra ») de Wijk aan See, ainsi que ceux de Leiden (juillet) et de Vlissingen (août), mais pour certains joueurs, l'envie de sortir des frontières est tentante. Nous avons pu en rencontrer quatre qui logent dans le même hôtel, et qui nous ont dit les raisons de leur venue dans la station de l'Oisans. Ils sont licenciés au 0.0. Den Haag (fondé en 1852, qui compte parmi ses licenciés le GMI John Van Der Wiel), et expliquent que chaque année, ils partent en été disputer un tournoi dans un pays, généralement différent de l'année précédente, soit en Italie, soit en Allemagne, soit en Suisse, soit en Espagne, soit en Autriche, etc ... Mais pour l'année 2010, ils ont choisi la France, et plus particulièrement Vaujany (excellent choix ! ... )

Pour eux (Ronald DICKHOFF -2131-, Gerrit PRAKKEN -2194-, Jan Willem KOELMANS - 2034- et Ed LEUW -1751-) qui ne sont pas des professionnels des échecs, il s'agit avant tout de vacances. Et ce qu'ils apprécient surtout en France, c'est d'abord le bon vin, le football et la montagne.

Pour Gerrit Prakken qui après Vaujany, ira à Trëmse (Norvège) disputer « un très fort open », sa présence est seulement pour prendre plaisir à jouer. Quant à Ron Dickhoff «c'est un jeu très plaisant»; même si pour le premier sa plus belle partie fut celle qu'il perdit contre Jozsef Horvath, et pour le second, ce fut celle à l'issue de laquelle il ne put que partager le point face à Jean-Christophe Olivier.

En dehors des échecs, ils ont profité du temps disponible le matin pour faire de la marche, monter en téléphérique au Dôme des Rousses, se rendre à la piscine, ou encore visiter le barrage de Grandmaison (où ils ont été impressionnés par la machinerie), et aller (en voiture, et non à vélo) aux cols du Glandon (1908 m.) et de la Croix de Fer (2067 m.). Sur ces routes, ils ont pu se rendre compte des efforts des coureurs du Tour de France cycliste.

Les autres Néerlandais présents à Vaujany sont Albert COENEN (1916), Bas HAVER (1775), Daan HAVER (1754), Sjoerd HAVER (1548) , Dimitri VAN LEENT (2209), Arnoud DE GRAAF (1849) et Martien VAN DER SANGEN (1865).